AccueilÉquipe et coordonnéesSe connecterEnglish
CEAD CEAD
ACCUEIL  »  Répertoire  »  Recherche détaillée
Les jours gris - Petit traité inoffensif sur l'émergence de la parole et la mise en contexte du sile [2014]

Création
Théâtre La Chapelle,1 mai 2016
Auteur(s)
Christian Lapointe (Auteur masculin)
Durée
1h0
Résumé
Prose poétique sur la question du jeu, du langage et du silence, partition pour un acteur (ou un chœur ?), autant que traité dit « inoffensif » de l’art de l’acteur, Les Jours gris est écrite à partir d’une liste de questions concernant les enjeux de l’écriture dramatique et de la notion de «personnage » et de «situation ». La friabilité des corps, l’absence de liens, la mort en devenir sont dits dans un parler déployé que l’auteur lance, sous la forme d’une spirale infinie. Il insinue ses doutes autant dans l’esprit de l’acteur que dans celui du public, ce dernier étant placé au cœur du processus du jeu et de l’écriture, le ludisme des jeux de répétitions renforçant la férocité de son contenu. Ce Petit traité… aborde aussi la question de l’implacabilité de notre époque et son premier titre, Les jours gris, n’est pas sans faire écho à ce début de 21e siècle.
Extrait

«Et l’odeur des autres corps – qu’ils soient vides ou non vides encore./ L’odeur des parfums – de la sueur./ Toutes ces odeurs venant du dehors – accumulées suite au déplacement tragichronologique des corps./ Ces corps dont la bouche goûte encore./ Langue pâteuse ou râpeuse./ Bouche à l’haleine fétide.
Et le goût du tabac qui y réside.

Ou de la menthe déballée dont le bruit de l’emballage modifia le dire à déplacer suivant l’écoute du mouvement des corps qui écoutent se faisant doucement évider pendant que la langue s’épaissit ou s’assèche révélant les goûts qui restent en bouche – de ce qui y fut placé avant l’arrivée (dans le précis où-ci de ce quand-ci) de ces figures sans aucun désir de futur.»

Revue de presse

«Un texte très original en forme de prose poétique sur la question du jeu, une pièce portée par une langue féroce, drôle et brillante sur les enjeux de l’écrit dramatique. Le spectateur est saisi par la subtilité vertigineuse des effets de ressassement d’une pièce aux accents éminemment beckettiens. Les Jours gris donne à voir un théâtre qui se défait de la fiction, évacue les notions de narration, pour donner à entendre les mécanismes tangibles de sa représentation.»
L'Inventoire, 6 novembre 2014, Laure Naimski


À propos de(s) l'auteur(s)
(Photo : Maude Chauvin)
Auteur, metteur en scène, acteur et pédagogue, Christian Lapointe est un artiste basé à Québec où il est depuis 2013 co-directeur artistique du Théâtre Blanc au côté du scénographe Jean Hazel. Il fut aussi artiste multidisciplinaire associé à Recto-Verso de 2011 à 2015 et fondateur du Théâtre Péril. Il est l’auteur d'un cycle de pièces regroupées...
  • Disponible pour le prêt
    comment acheter
    Disponible sur ADEL
    comment acheter
    À L'AFFICHE DU CALENDRIER DES AUTEURS
    CEAD
    Historique
    Mission
    Conseil d’administration
    Prix et concours
    Équipe et coordonnées
    Partenaires
    La fondation
    Historique
    Prix de la Fondation
    Conseil d’administration
    Partenaires
    Faire un don
    Pour les membres
    Activités dramaturgiques
    Activités de diffusion
    Dépôt de textes
    Protocole de mise en page
    Droits d'auteur
    Devenir un auteur membre
    Pour le public
    Activités 2017-2018
    Calendrier des auteurs
    Centre de documentation
    Pour les curieux
    Nouveaux textes
    Nouvelles traductions
    Pour les enseignants
    Dossiers spécialisés
    Audiovidéothèque
    Liens importants
    Répertoire
    Recherche détaillée
    Liste des auteurs
    Liste des textes
    Liste des traductions